Bien choisir son piolet

Comment bien choisir son piolet ?

Le piolet est un équipement indispensable quand évolue sur les glaciers, en alpinisme ou en cascade de glace. Il éxiste différentes formes, longueurs et matières de piolet. Nous vous aidons à y voir plus clair dans ce guide.

Commençons par retrouver une photo avec les différentes parties d’un piolet et qu’elles sont leurs utilités :

Les piolets sont fabriqués selon des normes strictes. Les normes EN 13089 et UIAA152 définissent les classements :

Les piolets B (Basique) : La lame est fine et il est réservée à la cascade de glace et à la neige. Les piolets basiques ne sont pas recommandés pour constituer un relais. Le manche doit résister à une charge de 2.5kN pour une longeur  de 50cm.

Les piolets T (Technique) : Possèdent une lame plus épaissent pour le mixte mais aussi pour la glace. Ils sont indiqués pour faire un relais sur le manche. Le manche doit résister à une charge de 3.5kN pour une longeur de 50cm.

Présentation des principales caractéristiques d’un piolet :

Pour bien comprendre à quoi servent les différentes parties du piolet, voici quelques explications :

  • La tête du piolet est constituée d’une ou plusieurs pièces interchangeables. Elles tiennent grâce à la vis de fixation. On retrouve une lame, une panne ou un marteau.

Lorsque l’alpiniste progresse sur un glacier il tient son piolet par la tête. En cas de glissade, ça lui permet d’exercer une forte pression sur le piolet  et ainsi pouvoir s’arrêter. La tête du piolet est pourvu d’un trou pour pouvoir y fixer un mousqueton.

La lame est un élément important du piolet, c’est grâce à elle que vous allez pouvoir escalader les pentes les plus raides. Elles sont fabriquées en aluminium ou en acier.

   Les lames en aluminium sont surtout utilisées en ski-alpinisme car elles sont légères mais aussi plus fragiles.

   Les lames en acier seront plus lourdes mais plus résistantes. On retrouve le même problème avec les crampons d’alpinisme

Pour la randonnée glaciaire et le ski-alpinisme, la lame est peu agressive mais suffisante pour évoluer dans la neige dure.

Sur les piolets plus techniques on retrouve des lames plus fines, surtout en cascade de glace. Cela permet  d’ancrer et de désancrer le piolet plus facilement.

Il est tout à fait possible de changer la lame sur un piolet. Attention à ce que celle-ci soit bien adaptable. Vous pouvez aussi faire affûter vos lâmes pour une meilleur accroche.

 

  • La tête du piolet est aussi composée d’une panne ou d’un marteau :

Panne

C’est généralement une panne que l’on retrouve sur la majorité des piolets. Elle permet de creuser ou de tailler des marches dans la neige. Sur les piolets les plus techniques, il est possible de changer la panne par un marteau.

Marteau

On utilise le marteau pour planter des pitons dans une fissure de la roche. C’est donc un outil souvent utiliser en haute montagne pour l’alpinisme mixte. En cascade de glace on utilise des broches à la montée et les abalakofs à la déscente. Le marteau n’est donc pas indispensable pour cette activité.

  • Le manche du piolet est généralement fabriqué avec de l’aluminium. Cette matière est légère et résistante ce qui permet d’obtenir un bon rapport qualité/prix. On trouve aussi des manches avec un mix d’aluminium et de carbone pour encore plus de rigidité. Les manches tout carbone sont légers et rigides mais leurs prix sont aussi plus élevés.
  • On retrouve une poignée sur les piolets les plus techniques pour une bonne prise en main. 
  • La pique est présente sur pratiquement tous les modèles de piolets. La pointe est généralement en acier pour une bonne résistance et une bonne longévité. Certains piolets n’en n’ont pas du tout pour gagner en légereté. Ils sont aussi plus fragiles.
  • Une sangle extensible ou un leash peuvent être présents sur quelques modèles de piolets. C’est une sécurité pour retenir le piolet si jamais celui ci venait à tomber. La sangle est fixée sur la tête du piolet et reliée à votre poignet à l’aide d’une dragonne. Le leash est du côté du piolet, fixé sur un ergo qui peut être positionner n’importe où sur le manche afin de choisir la position la plus adaptée. Du côté du grimpeur le leash est fixé sur le harnais à l’aide d’un mousqueton.

Choisir son piolet en fonction de sa pratique :

Les piolets pour la randonnée glaciaire et course de neige non technique

Le piolet de randonnée est surtout là pour vous permettre de stopper la chute en cas de glissade et de vous aider à franchir des ponts de neige et des crevasses. Vous pourrez aussi tailler des marches dans la neige et l’utiliser comme ancre à neige en cas de secours.

Avec son manche droit et sa longeur plutôt grande par rapport aux autres modèles de piolets vous pourrez l’utiliser comme une canne en le tenant au niveau de la tête. On retrouve généralement un pic et une lame en acier dont les dents sont peu agréssives pour éviter de se blésser en le tenant.

Leurs tailles varient entre 50 et 80cm. Pour trouver la taille qui vous convient vous devez tendre votre bras en tenant le piolet par la tête, la pointe doit arriver à la cheville.

Les piolets pour le ski-alpinisme

Si vous pratiquez le ski de randonnée ou les courses de ski-alpinisme le piolet est souvent utilisé ponctuellement lors de certains passages difficiles dans les pentes de neige raides. 

Souvent entreposé sur le sac à dos, le piolet de ski alpinisme est léger avec un manche relativement court pour ne pas être encombrant.

On retrouve généralement des matières comme l’aluminium ou l’alliage léger pour sa fabrication. 

Le manche est droit ou légèrement coudé. Les tailles varient entre 50 et 60cm et le poids est d’environ 350g

Les piolets pour l’alpinisme classique

Idéal pour les courses de difficultés moyenne sur tous types de terrains excepté la cascade de glace.

Son manche robuste est légèrement galbé et sa tête forgée offre d’excellent point d’ancrage.

Ce sont des piolets performants adaptés à de nombreuses configurations de terrains que vous pouvez rencontrer en haute montagne.

Leurs tailles varient entre 50 et 65 cm pour un poids d’environ 500g

 

Les piolets pour l’alpinisme technique

Ces piolets allient polyvalences et performances. Vous pourrez les utiliser sur des courses de neige difficiles, cascades de glace et mixte.

La lame est robuste et performante pour pouvoir évoluer en cascade de glace. Une poignée est présente afin d’avoir une bonne prise en main et le manche courbé pour une meilleur manipulation en pentes raides et cascades.

On retrouve ces piolets techniques avec des tailles allants de 50 à 70cm. Les manches sont souvent en aluminium et la tête en acier. Le poids est donc un peu plus élevé avec environ 600g.

Ils sont souvent utilisés par paires.

 

Les piolets pour la cascade de glace

Ce sont les piolets les plus techniques. Les grimpeurs évoluent dans des pentes glacés très raides jusqu’à 90 degrés.

Pour cela, la lame doit fournir un ancrage et un désancrage optimale. Le manche, pourvue d’une poignée ergonomique, est très courbé pour obtenir une frappe idéale dans la glace.

Pour s’adapter aux différentes conditions et à l’usure, les lames sont interchangeables.

On utilise les piolets de cascade s de glaces par paires. Leurs longueurs est généralement de 50cm pour un poids d’environ 500g

Ils peuvent être aussi utilisé pour l’alpinisme technique ou même classique.

Encore quelques petits conseils..

Comme pour tous les autres équipements d’alpinisme ou d’escalade, il est important de vérifier votre piolet après chaque sortie. Si par exemple votre lame est tordue ne la redresser pas car elle perdrait de sa résistance et risquerait de casser. Il vous faudra changer la lame ou la tête du piolet. Si vous changez une pièce, vérifier qu’elle soit bien compatible avec votre piolet.

Si vous pratiquez régulièrement des courses d’alpinisme technique ou de la cascade de glace, la vérification doit être encore plus attentionée. En effet, votre équipement va être plus solicité qu’en randonnée glaciaire. A la moindre fissure sur la lame ou le manche, pas d’hésitation ! Ne prenez pas de risque et changez votre matériel.

Plus votre piolet sera entretenu et plus vous pourrez l’utiliser longtemps. Vous pouvez affûter votre lame avec une lime douce pour garder un bon ancrage. Après utilisation, bien essuyer vos équipements avec un chiffon et les entreposer dans un endroit propre et sec pour éviter la corrosion.

 

Ce guide vous a plu ? Consultez ces autres conseils pour vous équiper en matériel d’alpinisme.

Les différents sacs à dos d'alpinisme

Nos conseils pour choisir un sac à dos fonctionnel, léger et solide.

Les différents harnais

Les différents harnais en fonction de votre usage.

Les crampons d'alpinisme

Facile à utiliser, solides et performants, on vous guide pour choisir les crampons qu’il vous faut.

Les cordes d'escalade et d'alpinisme

La bonne corde en fonction de votre pratique.

Acheter le bon matériel pour la pratique de l'alpinisme

Vous pouvez retrouver nos produits à la vente sur notre site Duchalet Shop. Au delà de la gamme présente en ligne, nous avons la possibilité de commander d’autres références chez nos fournisseurs partenaires.

Pin It on Pinterest

Ce contenu vous a plu ?

Partagez le avec vos contacts